La particularité de nombre d’animaux est de se déplacer au cours de leur vie, même sous l’eau (les bestioles sédentaires comme les coraux se déplacent bien lorsqu’ils sont à l’état larvaire).

 

Lorsque ces déplacements deviennent cycliques et sont liés à la nutrition ou la reproduction, on peut parler de migrations.

 

C’est ce dont va nous entretenir Brigitte, lors de sa causerie du mercredi 3 avril ; ça se passe comme d’hab’ dans les locaux du Lagon, 40 b rue de Gerland (derrière la piscine Benjamin Delessert, face à la Seigneurie Gautier), à 20 h.

 

PS : comme quoi, je peux aussi être sérieux… quand je manque d’inspiration.

 

Re PS : mais ça n’empêche pas d’apporter un petit truc à boire ou à grignoter pour le plaisir de tous.